le forum de Sashah

Nous vivons des expériences ? nous voulons en parler? Nous pouvons :-)
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
petits
Derniers sujets
» Testerez-vous la méthode OJP ?
Lun 24 Aoû - 10:55 par jcb

» bienvenues
Mar 11 Aoû - 11:07 par sashah

» Connaissez VOUS LES Mudrās
Ven 20 Mar - 23:12 par Éric G. Delfosse

» enfin un forum!!!!!
Mar 6 Jan - 13:57 par sashah

» Bonne année
Lun 5 Jan - 15:52 par sashah

» Bonne Année 2015 !
Jeu 1 Jan - 1:26 par Rozenn.B

» expériences que nous avons faites
Mar 30 Déc - 1:24 par sashah

» Lundi 29 Décembre
Lun 29 Déc - 15:45 par Rozenn.B

» Les conditions intérieures pour entendre ses guides et Sa Présence Divine Publié par Sophie Riehl
Sam 20 Déc - 0:47 par sashah

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


Partagez | 
 

 La mission de vie (vivre-Livres)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sashah
Admin
avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 54
Localisation : paris

MessageSujet: La mission de vie (vivre-Livres)   Jeu 6 Mar - 12:25

On me demande souvent pourquoi nous naissons, pourquoi nous venons sur Terre, d’autant que, selon l’enseignement de la psy éso, nous n’avons pas d’antériorité (d’existence avant notre naissance sur Terre) et que nous ne vivons qu’une seule vie à la fois, du moins sur Terre.
La psy éso ajoute que notre Soi envoie de nombreuses extensions (personnalité) en simultané et chacune de ses extensions, après sa naissance à la Terre, ne vivra qu’une vie terrestre puis, lorsqu’elle quittera son corps de chair, continuera à vivre de l’Autre-Côté du Voile et ce, pour l’éternité.

Or donc, si cette prémisse est retenue, il est normal de se poser cette question :
qu’est-ce qui motive notre Soi (l’individualité consciente) de « masquer » (persona) ainsi une partie de son Essence sous les traits d’une personnalité terrestre ?
Pourquoi notre Soi nous a créés, en somme, quel était son but ?
A cette question, la psy éso répond de différentes manières : la personnalité terrestre est créée dans le seul but de « tester » la valeur ou l’actualité d’un état d’esprit spécifique (en gros.)

Ce peut être une chose que le Soi veut apprendre, comprendre et « tester de l’intérieur » (incarner) car c’est là une des meilleures façons de comprendre les choses et les êtres (les vivre de l’intérieur, devenir ce que nous souhaitons comprendre, en somme.)

Certains Soi envoient une ou deux extensions afin de savoir si tel ou tel autre état d’esprit est « viable », pratique ou et à l’inverse, ils incarnent une idée spécifique afin d’en tester la validité, ceci afin de CONTINUER à penser ce qu’ils pensent ou, et à l’inverse, cesser de penser ce qu’ils pensent.

En somme, une extension ou « personnalité animique » (de l’âme, donc) est une sorte de test vivant et conscient. Nous venons donc tous pour apprendre, comprendre, cesser de faire une chose ou commencer à la faire, etc.

Notre personnalité est pour ainsi dire « la Réponse vivante » de l’expérience terrestre à une question posée antérieurement (à la naissance) par le Soi Naturel (notre créateur direct.)
Les Rosicruciens, dont l’enseignement est assez proche de celui des Siddha et du contenu des textes du Shivaïsme du Cachemire (version laïque) disent que l’homme est un vivant point d’interrogation.
Il est clair que si nous venons en tant que « testeur d’états d’esprit », nous incarnons aussi bien une question vivante que ce que nous deviendrons, à la fin de notre vie (ou avant) une réponse tout aussi vivante et, cette fois, consciente de l’être. Mais là où la psy éso offre un enseignement que l’on ne retrouve (hélas) nulle part ailleurs, c’est lorsqu’elle nous apprend que nous ne sommes pas obligés de « mourir » pour terminer notre « mission de vie » (ou mission terrestre.)

En effet, que pensent les gens initiés à ce genre de sujet ? La plupart se disent qu’après leur vie terrestre, ils auront le droit de revoir leur existence, ce qui leur permettra alors de comprendre beaucoup de choses et de connaître la paix, par exemple et entre autres, bien évidemment. Or, la psy éso va plus loin et affirme que nous pouvons non seulement comprendre pourquoi nous sommes venus, trouver cette paix de notre vivant sur Terre mais que, de plus, nous pouvons nous libérer de notre créateur et devenir, à notre tour, notre propre Soi !

Voilà qui change quelque peu la donne, n’est-ce pas ? OK, mais quel intérêt, exactement ?

L’intérêt est immense et il se divise en tant de catégories et sous-catégories qu’il nous faudrait un livre pour traiter correctement du sujet ! Mais pour faire (très) court, disons que celui qui réussit à apprendre, comprendre et accepter sa mission de vie, celui-là peut la remplir et la terminer dix fois plus vite et donc, en cours de vie. Les résultats sont quasi magiques !
Premièrement, nous ne sommes plus obligés de suivre de force un chemin qui semble tracé de toute éternité et imposé par une force obscure sur laquelle nous ne savons rien et ne semblons avoir aucune prise.

Deuxièmement, devenus libres de vivre ce que nous désirons, et plus « selon la volonté du père dans les cieux » (lol), nous pouvons reconstruire notre image de soi, notre vie et repartir sur de nouvelles bases aussi rafraîchissantes qu’encourageantes.

Troisièmement,
comme nous avons donné (mission imposée) et comme nous avons reçu (création, naissance), nous sommes « quittes » avec les Lois Divines et avons la possibilité non seulement de vivre éternellement (comme n’importe quelle personnalité « décédée ») mais de plus, de nous faire évoluer Clairaudiencenous-mêmes d’une manière exponentielle ! Une chose que la personnalité ne peut pas faire. Après la vie terrestre, si la personnalité n’est pas devenue libre (un Soi), elle ne peut évoluer que grâce aux autres extensions et à son créateur, bien évidemment (le Soi.) Cette forme d’évolution, dite « naturelle » (minimum prévu, en fait) est très longue (des milliers d’années) et peu satisfaisante.

quatrièmement , une fois libéré de notre mission et la « dette » de naissance (ou de création) épongée, nous devenons notre propre Soi, ce qui nous permet d’évoluer au moins dix fois plus vite, si ce n’est plus, puisque nous pouvons, à notre tour, envoyer des extensions « ciblées » de nous-mêmes (des personnalités incarnées) et donc, et d’une certaine façon, « Revenir » sur Terre du moins, en partie (les fameux Boddhisattva)

Certains diront : « Mais je ne comprends plus rien, moi ! Avons-nous une seule vie ou plusieurs ? » La réponse, bien que subtile, demeure logique,
du moins selon les « mathématiques célestes ».
Tandis que nous sommes incarnés, nous ne sommes que des personnalités, certes, mais en tant que telles, nous sommes « tout là » (complètement investi) si je puis le dire ainsi. A l’inverse de notre Soi dont nous ne sommes alors qu’une simple extension (ou partie, portion, etc.), nous bénéficions de toute l’énergie que nous appelons « moi. »

Une fois que nous « mourrons » (quittons le corps de chair, en fait), nous ne pouvons plus revenir car pour se faire, pour renaître de nouveau et dans la chair s’entend, il nous faudrait effacer notre mémoire vitale transférée, lors du décès, dans la structure lumineuse du corps psychique pour y être stockée.

En clair, se réincarner, en tant que personnalité, cela reviendrait à mourir véritablement et définitivement ! Ce serait « la seconde mort » à laquelle ont fait discrètement allusion certains occultistes du passé mais sur laquelle ils n’ont que peu écrit, ceci afin de ne pas déclencher de frayeurs inutiles. Mais est-ce qu’il arrive qu’une entité non libérée (une personnalité, pas un Soi, donc) décide de se réincarner ? Peut-elle seulement le faire ?

Oui, elle peut le faire et/ou le Soi peut le décider à sa place, dans certains cas qui devraient être « très rares » et qui, hélas, deviennent, depuis quelques décennies, de plus en plus fréquents. Quels sont ces cas à part ? Il n’en existe que un ou deux, en fait.

Le premier cas qui « justifie » cette « seconde mort » est celui d’une personne qui meurt de mort non naturelle (suicide) et qui doit mettre fin à ses jours tant sa souffrance MORALE (et non physique !) est grande. Une fois de l’Autre-Côté, cette personne ne pouvant plus mourir ni dormir ni même perdre conscience une seule seconde, sa souffrance est alors multipliée par cent au lieu de diminuer ! Dans ce cas, par compassion, le Soi réinvesti la personnalité dans la chair, ce qui fait cesser du même coup sa mémoire de la souffrance et donc, la souffrance elle-même. Pour cette personnalité, cette « mort » là est plus une libération qu’autre chose.

Le second cas, plus rare quoique plus usité, depuis quelques poignées de décennies, c’est quand une personnalité demande à son Soi de « revenir pour faire mieux », c’est-à-dire « réincarner » sa mission de vie afin de l’aborder, cette fois-ci, sous un angle différent. En général, le Soi accepte et s’il le fait, il met de côté l’expérience de la vie précédente (pour ne pas tricher et fausser le Jeu) puis le réinstalle, petit à petit et sur une trentaine d’années environ, dans l’esprit de la nouvelle personnalité qui, en réalité, est presque la même que la précédente.

Cela explique certains petits mystères non résolus au sujet de personnages du passé qui avaient… Le même physique et visage que nous ou presque ! En somme, il s’agit de « rejouer » afin de faire mieux. Mais il est rare, même de nos jours, que le Soi accorde plus d’un retour par personnalité.

Comme vous le constatez, il y aurait tant à dire sur ce sujet de la mission de vie ! Surtout à la Lumière de l’enseignement de la psy éso, qui ne tarit pas de détails croustillants (lol) à ce sujet, puisqu’il fait plus partie de la psychologie animique (de l’âme) que de l’ésotérisme traditionnel (et donc, édulcoré et quelque peu trahis, faussé.)

Ainsi, si vous pensez que j’ai oublié quelque chose ou si un passage vous demeure obscur, n’hésitez pas à questionner par le biais des commentaires !

Excellente journée à tous en ce jeudi 06 mars 2014 ensoleillé ! (du moins en Provence ! lol)

                                Serge..http://www.theb4.fr/vivre-livres/

Licence Creative Commons
Sauf pour les images réputées libres de droits et gratuites.
http://www.theb4.fr/vivre-livres/la-mission-de-vie/


Sashah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sashah.forumactif.org, rentrer.fr
 
La mission de vie (vivre-Livres)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vivre sur Mars
» Vivre plus longtemps - est-ce possible?
» Texte tiré du livre "Du bonheur de vivre et de mourir en paix"
» Règles du Savoir-Vivre dans la Société Moderne par la Baronne Staffe: rapports avec les professeurs
» De ce modèle, tu dois t'inspirer pour bien vivre ta mission propre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le forum de Sashah :: Prise de conscience :: Vivre-Livres-
Sauter vers: