le forum de Sashah

Nous vivons des expériences ? nous voulons en parler? Nous pouvons :-)
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Derniers sujets
» Testerez-vous la méthode OJP ?
Lun 24 Aoû - 10:55 par jcb

» bienvenues
Mar 11 Aoû - 11:07 par sashah

» Connaissez VOUS LES Mudrās
Ven 20 Mar - 23:12 par Éric G. Delfosse

» enfin un forum!!!!!
Mar 6 Jan - 13:57 par sashah

» Bonne année
Lun 5 Jan - 15:52 par sashah

» Bonne Année 2015 !
Jeu 1 Jan - 1:26 par Rozenn.B

» expériences que nous avons faites
Mar 30 Déc - 1:24 par sashah

» Lundi 29 Décembre
Lun 29 Déc - 15:45 par Rozenn.B

» Les conditions intérieures pour entendre ses guides et Sa Présence Divine Publié par Sophie Riehl
Sam 20 Déc - 0:47 par sashah

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


Partagez | 
 

 Que feriez -vous ? Ceci donne à réfléchir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sashah
Admin
avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 54
Localisation : paris

MessageSujet: Que feriez -vous ? Ceci donne à réfléchir    Ven 12 Déc - 12:45

Vous avez sûrement déjà vu des femmes mendiantes dans la rue, aux feux rouges, tenant dans leurs bras un bébé endormi. Peut-être vous êtes-vous demandé pourquoi mendier avec cet enfant, souvent très jeune, et toujours endormi...
J'ai lu cet article il y a quelques mois. Je ne sais pas qui est son auteur. S'il vous plaît, lisez-le. Si cela est vrai, quelle doit être notre position ?

« À côté du métro se trouve une femme. On dirait qu'elle vient d'un autre âge. Ses cheveux et sa tenue sont sales, son visage semble être dans la douleur et le malheur.
Cette femme est assise à même le sol, et à côté d'elle se trouve une sorte de boîte, dans laquelle les gens jettent quelque argent. Dans ses bras, un enfant qui a au maximum 2 ans. Il dort. Nous ressentons tous de la compassion pour ce triste spectacle de la pauvreté et le dénuement extrême. Nous sommes prêts à donner notre dernière chemise, et la dernière pièce de notre poche. Et l'on a un peu le sentiment d'avoir accompli une bonne action.
Je suis passé à cet endroit très souvent. Je ne donne pas d'argent, parce que ces gens sont souvent recrutés par un gang, et les sommes perçues par les mendiants sont données à la personne qui les contrôle dans ce domaine. Ces trafiquants possèdent des biens immobiliers dans des pays étrangers et des voitures de luxe. Ah, bien sûr, la mendiante obtiendra bien quelque chose, une bouteille ou un kebab pour la soirée...
Un mois plus tard, je me tenais à ce carrefour très fréquenté et je regardais cet enfant déguisé avec toujours les mêmes vêtements. J'ai tout à coup réalisé qu'il y a quelque chose qui ne va pas avec cet enfant qui est toujours là, à la station de métro du matin au soir. L'enfant toujours endormi. Jamais il ne criait ou pleurait, son visage était un peu caché sur les genoux de cette femme qui devait être sa mère.
Vous avez peut-être des enfants ? Souvenez-vous comment ils dorment vers l'âge de 1-2-3 ans... Une heure, deux, maximum trois, et rarement sans interruption. Peut-être aussi une petite sieste l'après-midi... Mais là, pendant tout le mois, chaque jour quand je suis passé par là, je n'ai jamais vu cet enfant qui ne dort pas ! J'ai regardé le petit garçon avec plus d'attention, plus tard, et j'ai eu comme des soupçons.
- « Pourquoi est-il encore endormi ? » Demandai-je à la mendiante.
Elle a marmonné quelque chose que je n'ai pas compris, baissé ses yeux et enfoui son visage dans le col de son manteau.
Je répète la question. La femme regarda de nouveau. Elle avait l'air ailleurs, fatiguée et bouleversée.
- « Merde ! »... a-t-elle a marmonné.
Je repose ma question avec insistance, à haute voix :
- « Pourquoi il dort ? »
Quelqu'un derrière moi posa une main sur mon épaule. J'ai regardé en arrière. Je voyais un regard de désapprobation :
- »Que voulez-vous d'elle ? Avez-vous vu comment la vie est dure pour elle ? »
Il tira de sa poche quelques pièces de monnaie et leur jeta  dans la petite boîte.
Je parie que lorsqu'il rentrera chez lui, il racontera à ses proches son bon geste, et dira comme la femme est pauvre et malheureuse face à moi, cet homme sans pitié à l'entrée du métro.
Le lendemain, j'ai appelé un ami gitan. De mon ami, j'ai appris que cette affaire, apparemment « spontanée », est bien organisée. Elle est supervisée par des bandes organisées de mendiants. Les enfants sont empruntés aux familles d'alcooliques ou simplement fabriqués pour être utilisés pour la mendicité.
J'avais besoin d'une réponse à la question : Pourquoi le bébé dort-il toujours ? Et je l'ai reçue. Mon ami gitan me dit tout à fait naturellement une phrase qui pour lui est ordinaire, comme s'il me parlait simplement du temps qu'il fait... Sa phrase me jeta dans l'étonnement :
- « Les enfants sont drogués, on leur donne des médicaments, ou de l'alcool ! »
J'ai été choqué.
« Comment ça, des médicaments ? Ou de l'alcool ? »
Il me répond :
« Pour que l'enfant ne pleure pas, et qu'il ne crie pas. La femme sera assise là avec lui toute la journée, imaginez comment ils peuvent s'ennuyer ! L'enfant dort toute la journée, farci d'alcool ou de médicaments. Bien sûr ce petit corps n'est pas capable de résister à un tel choc.  Les enfants meurent quelques fois. Le plus effrayant est que les enfants meurent parfois pendant le « travail de jour ». Une femme imitant une mère doit garder le bébé mort dans ses bras jusqu'au soir. Telles sont les règles. Et les passants vont jeter de l'argent dans la boîte et croiront que leur comportement est moral. Ils pensent aider une mère célibataire. »
Le lendemain, je voulais en avoir le cœur net. J'ai demandé à une personne de m'accompagner, et j'étais prêt pour une conversation sérieuse. Mais la conversation n'a pas abouti. Il s'est passé ce qui suit :
La femme était toujours là, assise sur le sol, tenant dans ses bras un enfant. Je lui ai demandé les documents de l'enfant et, surtout, où est passé l'enfant d'hier, parce que celui qui était là, je ne l'ai pas reconnu. Elle m'ignorait, et ne voulait pas répondre.
Comme je parlai assez fort, la question n'était pas ignorée par les passants. Ils m'ont dit que je n'étais pas charitable, et que je suis un pauvre idiot de ne pas voir la misère de cette personne avec son enfant.. En fin de compte, j'ai eu le sentiment d'être le « méchant », face à des gens qui eux, sont les bons. La seule chose qu'il me restait à faire était d'appeler la police. Lorsqu'elle est arrivée, la femme avec l'enfant avaient disparu. J'avais le sentiment de me battre contre des moulins à vent.
Si vous voyez dans le métro, sur la rue ou n'importe où une femme avec un enfant, pauvres et affamés, réfléchissez avant de donner un peu d'argent. Pensez-y, si ces milliers de personnes, qui pensent être charitables, ne donnaient rien, cette entreprise n'existerait pas. Le gang qui est derrière tout cela n'exploiterait pas des bébés bourrés avec de l'alcool ou des médicaments. Ne regardez pas l'enfant dormant avec compassion, parce que vous regardez l'horreur d'un nouvel esclavage... Si vous lisez cet article alors vous savez maintenant pourquoi l'enfant entre les bras du mendiant dort toujours. »

PS Si vous cliquez sur « partager », vos amis liront l'article aussi et seront informés de ce drame. Et quand la prochaine fois vous voudrez ouvrir votre porte-monnaie pour jeter la pièce à un mendiant, rappelez-vous que cet acte de générosité peut coûter la vie à un autre enfant, parce que ce ne sont pas les personnes qui mendient qui profitent de votre bonté d'âme.

http://journal.24heures.ch/vaud-regions/actu/mendiants-lachent-harmonica-bebes-2009-09-08
Emmanuel Stimp
Vous avez sûrement déjà vu des femmes mendiantes dans la rue, aux feux rouges, tenant dans leurs bras un bébé endormi. Peut-être vous êtes-vous demandé pourquoi mendier avec cet enfant, souvent très jeune, et toujours endormi...
J'ai lu cet article il y a quelques mois. Je ne sais pas qui est son auteur. S'il vous plaît, lisez-le. Si cela est vrai, quelle doit être notre position ?

« À côté du métro se trouve une femme. On dirait qu'elle vient d'un autre âge. Ses cheveux et sa tenue sont sales, son visage semble être dans la douleur et le malheur.
Cette femme est assise à même le sol, et à côté d'elle se trouve une sorte de boîte, dans laquelle les gens jettent quelque argent. Dans ses bras, un enfant qui a au maximum 2 ans. Il dort. Nous ressentons tous de la compassion pour ce triste spectacle de la pauvreté et le dénuement extrême. Nous sommes prêts à donner notre dernière chemise, et la dernière pièce de notre poche. Et l'on a un peu le sentiment d'avoir accompli une bonne action.
Je suis passé à cet endroit très souvent. Je ne donne pas d'argent, parce que ces gens sont souvent recrutés par un gang, et les sommes perçues par les mendiants sont données à la personne qui les contrôle dans ce domaine. Ces trafiquants possèdent des biens immobiliers dans des pays étrangers et des voitures de luxe. Ah, bien sûr, la mendiante obtiendra bien quelque chose, une bouteille ou un kebab pour la soirée...
Un mois plus tard, je me tenais à ce carrefour très fréquenté et je regardais cet enfant déguisé avec toujours les mêmes vêtements. J'ai tout à coup réalisé qu'il y a quelque chose qui ne va pas avec cet enfant qui est toujours là, à la station de métro du matin au soir. L'enfant toujours endormi. Jamais il ne criait ou pleurait, son visage était un peu caché sur les genoux de cette femme qui devait être sa mère.
Vous avez peut-être des enfants ? Souvenez-vous comment ils dorment vers l'âge de 1-2-3 ans... Une heure, deux, maximum trois, et rarement sans interruption. Peut-être aussi une petite sieste l'après-midi... Mais là, pendant tout le mois, chaque jour quand je suis passé par là, je n'ai jamais vu cet enfant qui ne dort pas ! J'ai regardé le petit garçon avec plus d'attention, plus tard, et j'ai eu comme des soupçons.
- « Pourquoi est-il encore endormi ? » Demandai-je à la mendiante.
Elle a marmonné quelque chose que je n'ai pas compris, baissé ses yeux et enfoui son visage dans le col de son manteau.
Je répète la question. La femme regarda de nouveau. Elle avait l'air ailleurs, fatiguée et bouleversée.
- « Merde ! »... a-t-elle a marmonné.
Je repose ma question avec insistance, à haute voix :
- « Pourquoi il dort ? »
Quelqu'un derrière moi posa une main sur mon épaule. J'ai regardé en arrière. Je voyais un regard de désapprobation :
- »Que voulez-vous d'elle ? Avez-vous vu comment la vie est dure pour elle ? »
Il tira de sa poche quelques pièces de monnaie et leur jeta dans la petite boîte.
Je parie que lorsqu'il rentrera chez lui, il racontera à ses proches son bon geste, et dira comme la femme est pauvre et malheureuse face à moi, cet homme sans pitié à l'entrée du métro.
Le lendemain, j'ai appelé un ami gitan. De mon ami, j'ai appris que cette affaire, apparemment « spontanée », est bien organisée. Elle est supervisée par des bandes organisées de mendiants. Les enfants sont empruntés aux familles d'alcooliques ou simplement fabriqués pour être utilisés pour la mendicité.
J'avais besoin d'une réponse à la question : Pourquoi le bébé dort-il toujours ? Et je l'ai reçue. Mon ami gitan me dit tout à fait naturellement une phrase qui pour lui est ordinaire, comme s'il me parlait simplement du temps qu'il fait... Sa phrase me jeta dans l'étonnement :
- « Les enfants sont drogués, on leur donne des médicaments, ou de l'alcool ! »
J'ai été choqué.
« Comment ça, des médicaments ? Ou de l'alcool ? »
Il me répond :
« Pour que l'enfant ne pleure pas, et qu'il ne crie pas. La femme sera assise là avec lui toute la journée, imaginez comment ils peuvent s'ennuyer ! L'enfant dort toute la journée, farci d'alcool ou de médicaments. Bien sûr ce petit corps n'est pas capable de résister à un tel choc. Les enfants meurent quelques fois. Le plus effrayant est que les enfants meurent parfois pendant le « travail de jour ». Une femme imitant une mère doit garder le bébé mort dans ses bras jusqu'au soir. Telles sont les règles. Et les passants vont jeter de l'argent dans la boîte et croiront que leur comportement est moral. Ils pensent aider une mère célibataire. »
Le lendemain, je voulais en avoir le cœur net. J'ai demandé à une personne de m'accompagner, et j'étais prêt pour une conversation sérieuse. Mais la conversation n'a pas abouti. Il s'est passé ce qui suit :
La femme était toujours là, assise sur le sol, tenant dans ses bras un enfant. Je lui ai demandé les documents de l'enfant et, surtout, où est passé l'enfant d'hier, parce que celui qui était là, je ne l'ai pas reconnu. Elle m'ignorait, et ne voulait pas répondre.
Comme je parlai assez fort, la question n'était pas ignorée par les passants. Ils m'ont dit que je n'étais pas charitable, et que je suis un pauvre idiot de ne pas voir la misère de cette personne avec son enfant.. En fin de compte, j'ai eu le sentiment d'être le « méchant », face à des gens qui eux, sont les bons. La seule chose qu'il me restait à faire était d'appeler la police. Lorsqu'elle est arrivée, la femme avec l'enfant avaient disparu. J'avais le sentiment de me battre contre des moulins à vent.
Si vous voyez dans le métro, sur la rue ou n'importe où une femme avec un enfant, pauvres et affamés, réfléchissez avant de donner un peu d'argent. Pensez-y, si ces milliers de personnes, qui pensent être charitables, ne donnaient rien, cette entreprise n'existerait pas. Le gang qui est derrière tout cela n'exploiterait pas des bébés bourrés avec de l'alcool ou des médicaments. Ne regardez pas l'enfant dormant avec compassion, parce que vous regardez l'horreur d'un nouvel esclavage... Si vous lisez cet article alors vous savez maintenant pourquoi l'enfant entre les bras du mendiant dort toujours. »

PS Si vous cliquez sur « partager », vos amis liront l'article aussi et seront informés de ce drame. Et quand la prochaine fois vous voudrez ouvrir votre porte-monnaie pour jeter la pièce à un mendiant, rappelez-vous que cet acte de générosité peut coûter la vie à un autre enfant, parce que ce ne sont pas les personnes qui mendient qui profitent de votre bonté d'âme.

http://journal.24heures.ch/…/mendiants-lachent-harmonica-be…

https://www.facebook.com/profile.php?id=100008201163254


Sashah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sashah.forumactif.org, rentrer.fr
 
Que feriez -vous ? Ceci donne à réfléchir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que feriez-vous de votre dernier jour ...
» Que feriez-vous à ma place? (théâtre 4e faibles)
» Que feriez-vous dans cette situation ?
» Que feriez vous si vous étiez ministre de l'EN?
» Si vous aviez une baguette magique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le forum de Sashah :: Le forum au quotidien :: prises de conscience-
Sauter vers: